• Photographie d'enfant Saskia et poème

     

    Jolie petite Saskia

     

    en dessous le poème de papa

     

    Il a ouvert le portail de perles
    Pour que je puisse entrer !
    Et dans son antre, au feu de son âtre,
    Il m’a permis de puiser au feu follet
    Du doux babil, du gentils discours.

    Les mots, il me les a  armés de fortes larmes,
    En point de mire, la houle où s’enroule
    La boue des sentiments quand le vent nous emporte ;
    Et alors, les mots, assurément en oublient les joies
    Car les humains enfuient toujours
    La beauté dans les conques.

    Pour prévenir mes futures blessures,
    Il m’a montré l’or et l’argent et jeté le tout
    Dans le puits sans fond,  ne restait alors
    Que l’inépuisable, la douce paume
    Qui seule console ; qui n’a jamais vu cela
    De son œil et douté de sa pureté,
    Qui n’a jamais pu des affres du cœur
    S’être allégé, seul nuage au sein des cieux,
    Alors rien de la pure amitié ne sait !

    Alain, 4 mai 2012

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :